Carnet de route

Barrhorn - Jour 2

Sortie :  Barrhorn du 16/08/2019

Le 17/08/2019 par Cuillery - Emma

Lorsqu'un réveil sonne à 4h36, ce n'est pas le nôtre. Cependant, certains sont bien contents de sortir enfin de leur lit...
«Ça fait longtemps que je n'ai pas aussi bien dormi en refuge.» Ne vous fiez pas à cette citation d'un des membres du groupe (toutes les citations sont de membres du CAF Faverges, peut-être y reconnaîtrez-vous quelqu'un) ; en effet, les cachets d'aspirine et d'antihistaminique s'alignent à côté des infusions et des cafés, et tout le monde ne semble pas avoir l'esprit très clair.
«- A quoi est la confiture ?
- Je ne sais pas, mais c'est sucré. Ça me plaît.»

Nous partons à 6h00.

«Tout l'enjeu de cette journée a été de savoir quand enlever et remettre des couches de vêtement.»

Personellement, je n'y ai pas prêté garde et suis partie en short sous la lune, quasi pleine, qui se couchait lentement derrière le glacier. Pierre, caillou, roche, bloc, caillasse, minéral, rocher... Le vocabulaire ne manque pas pour décrire le sol dans lequel on évolue (ou dans lequel on patauge selon les personnes). Le vent se lève en même temps que le jour.

«On dirait des asticots sur du fromage blanc.»
Sur notre droite, le Bishorn. Le Bishorn et les cordées qui sont dessus. Montent-elles ? Descendent-elles ? Avancent-elles seulement ? Que font-ils donc ? Chacun a son avis sur la question et s'empresse de le faire partager à chaque pause ravitaillement.

J'augmente la liste de vocabulaire lorsqu'on rencontre une banane même pas entamée posée sur un rocher.

Lorsque nous arrivons au col, il fait très froid. Le ciel est voilé mais le vent souffle fort et l'air n'est pas très chaud. La plupart d'entre nous a vite fait de mettre les trois couches réglementaires de vêtement maintenant que nous montons sur la crête. On arrive assez vite au sommet, où l'on prend quelques photos avant que le vent nous incite à redescendre, dans une pente raide mais dotée d'un sol mou, qui amortit bien chaque pas. Il fait bon de retourner plus bas, enfin réchauffés. Après une petite pause à midi, on suit cette fois aux jumelles deux types qui grimpent («Il y a forcément des échelles, ils montent trop vite !»), puis on arrive au refuge où une belle part de forêt noire est savourée.

Enfin, nous terminons la balade en se revigorant la circulation des orteils (des pieds pour les plus endurcis) dans l'eau de la rivière, glacée.

Le pôt de séparation sera au col de la Forclaz, devant une glace pour 5 d'entre nous, d'une part de tarte aux abricots pour le plus affamé, et d'une limonade pour la dernière (à défaut d'un diabolo menthe...)

Pour quelques(...) photos supplémentaires, c'est par ici !

 







CLUB ALPIN FRANCAIS FAVERGES
FOYER MUNICIPAL
LA SOIERIE
141 ROUTE D ALBERTVILLE
74210  FAVERGES-SEYTHENEX
Contactez-nous
Tél. 04 50 32 54 05
Permanences :
Vendredi 20h - 21h30
Agenda