Carnet de route

Alpinisme dans les Ecrins - jour 1

Sortie :  5 jours dans les Écrins du 22/07/2019

Le 25/07/2019 par Cuillery - Emma

"-C'est vous qui cherchez un guide ?

-Ouais, c'est nous.

-Il s'appelle comment ?

-Vincent.

-Ah, eh bien ce n'est pas moi."

Fantastique. Marie-Do, Cathy et moi-même allons pouvoir continuer notre sieste. Nous sommes alors au Refuge du Glacier Blanc et il est 13h30. Arrivées avec près d'une heure trente d'avance du Pré de Mme Carle (notre compteur est déjà à 700m de dénivelé positif), nous attondons le guide qui nous conduira jusqu'à Roche Faurio le lendemain, sous un soleil brûlant. Il y a beaucoup de monde devant le refuge et chaque randonneur muni d'un piolet sur son sac ressemble à un guide. Nos sacs à nous, remplis le matin même après maintes embrassades d'adieu et de désirs échangés de se retrouver le lendemain midi vivants, sont particulièrement lourds de chocolat, d'eau chaude aromatisée à rien, de mangues séchées et de casques dont nous ne nous servirons finalement jamais.

Vincent arrive un peu plus tard (l'étape du Tour de France se déroule dans la région) et nous repartons vers le refuge des Ecrins, dans lequel nous passerons la nuit. Arrivés au pied du glacier, nous nous armons des crampons, manches longues, gants, pantalon et baudrier réglementaires. On s'encorde rapidement, puis on commence à monter, en traversant des étendues de glace noire, de longues crevasses, des ponts de neige. En arrivant sur le plateau du glacier, on peut admirer le Dôme et la Barre des Ecrins. Nous semblons être les seuls, car le plateau est gigantesque et les cordées peu nombreuses aux alentours.

"Bali et Balo sont sur un bateau. Bali tombe à l'eau. Qui n'a plus de cheveux ?"

Il est 19h20 et je n'ai plus les idées assez claires pour répondre aux devinettes de mon voisin de table. Je me tourne alors vers Marie-Do et Cathy avec espoir, mais il semblerait que l'une ne soit pas plus inspirée que moi et que l'autre préfère écouter les histoires des guides. Qu'à cela ne tienne :

"-On ne sait pas, vas-y, dis-nous.

-Bali tombe à l'eau. BALI TOND BALO !

-Du verbe tondre donc.

-C'est ça."

Nous sommes bien contentes d'apprendre que le refuge est "aux 3/5 vide" et que c'est pour cette raison que le dortoir de 20 personnes dans lequel on nous a installées ne sera occupé que par 2 autres personnes en plus (le dortoir est donc ici aux 3/4 vide si vous suivez bien). On s'y endort entre 20h45 et 21h, selon le temps mis à retrouver nos frontales respectives.

 

 

 

 







CLUB ALPIN FRANCAIS FAVERGES
FOYER MUNICIPAL
LA SOIERIE
141 ROUTE D ALBERTVILLE
74210  FAVERGES-SEYTHENEX
Contactez-nous
Tél. 04 50 32 54 05
Permanences :
Vendredi 20h - 21h30
Agenda