Carnet de route

La Dernière sortie Ski Randonnée pour la Saison?

Le 31/03/2019 par Bruce GRIEVE

Itinéraire en 3D ici

En anglais dans le texte ; traduit par Google ci-dessous

It is rumoured that there is a time of day before 6:00am, only frequented by night-shift workers, burglars and chronic insomniacs. That group can now be joined by the CAF Faverges, after the springtime clocks change. Sunday 31st March and a 7:00am (6:00am in real time) start from the CAF office in town, a bleary eyed group came together, with one Mancunian hanger-on (c’est moi). I joined our team of 5 which comprised of Marie Do, Christine, Pascal and Emma, and we set off to Celliers Dessus, parking at the point where the road to the Col de La Madeleine ends in snow at Celliers. Usual precipitous drop off on one side of the parking, which is equally dangerous to the car as to the passengers getting out!

 

Ski’s on and off up the snow covered road, after a brief stop for an avalanche alarm check – despite mine being on ‘signal’ rather than ‘search’! Bright sunny day but the snow conditions at the start did not bode well, when there was more tarmac in places than neige, as proven by Marie Do walking up the first half of the track, carrying skis, whilst the rest of us soldered on with the skins. The first steep part of the track involved weaving through boulders and tree roots until the next plateaux revealed good clear, if heavy (springtime) snow. At this point the groups rather intermingled before forming our original teams on the second plateaux again. Upwards and ever upwards from snow plateaux to plateaux, with a crust of ice on the surface. Never good for weary legs on the way down, especially with my poor technique. Pascal broke free in front and acted as the trailblazer to the penultimate plateaux, with Marie Do in hot pursuit. Whilst looking up at the last 2kms to the Col Francois and ~200m of height gain further, I was certainly questioning if my legs wanted to do much more. Despite spending 4 days earlier in the week Ski Touring from hut to hut on the Austrian / Italian border near Vent. My only saving grace, as pointed out by Pascal was an excuse of using ‘old school’ step in bindings, which admittedly do double the weight of the ski. I have learnt something.

Finally the Col was reached, with a thankful “Pour moi c'est la fin” from myself. Skins off and boots into ski mode for the descent… to lunch. It is unlikely there could have been a better place today for a sandwich with a belle vue. I did witness the largest sandwich I have ever seen, as brought out by Emma, but I think it was justified. Then the real descent, firstly down to join the others at their lunch spot, and the main plateaux, and then as a larger group back down to the road. Heavy going on the printemp neige, but the angle of the slope was excellent for a swift trip back to the semi snow covered road and on to the parking and a beer in the Celliers gondola station.

A very enjoyable day, and the CAF team were very welcoming even to an English man who’s current French vocabulary does not extend much beyond ordering a beer in the bar! 12.5km in length with a total height gain of 1137m up to the Col Francois, at 2495m, and stunning views back to Trois Vallées resorts. A little additional fact, our team were 5h45 between leaving the car and coming back, but just 2h55 moving. Un bon ratio avec du temps pour le déjeuner!!!

La rumeur veut qu'il y ait un moment de la journée avant 06h00, seulement fréquenté par des travailleurs de l'équipe de nuit, les cambrioleurs et les insomniaques chroniques. Ce groupe peut désormais être rejoint par le CAF Faverges, après les horloges printemps changent. Dimanche 31 Mars à 7h00 (06h00 en temps réel) commence à partir du local du CAF en ville, un groupe aux yeux rougis s'est réuni, avec un cintre sur Mancunian (c'est moi). J'ai rejoint notre équipe de 5 qui comprenait Marie Do, Christine, Jocelyne, Pascal et Emma, ​​et nous partîmes à Celliers Dessus, parking à l'endroit où la route du Col de La Madeleine se termine dans la neige à Celliers. Habituelle chute vertigineuse au large d'un côté du parking, ce qui est tout aussi dangereux pour la voiture que pour les passagers de sortir! 

 

Ski de et hors la route couverte de neige, après un bref arrêt pour un contrôle d'alarme d'avalanche - malgré moi d'être sur « signal » plutôt que de « recherche »! Lumineuse journée ensoleillée, mais les conditions de neige au début ne sont pas de bon augure, quand il y avait plus de tarmac dans des endroits que de neige, comme le prouve Marie Do marcher la première moitié de la piste, les skis de transport, tandis que le reste d'entre nous brasé avec les peaux. La première partie escarpée de la voie, le tissage à travers les rochers et les racines des arbres jusqu'à ce que le prochain a révélé une bonne clair plateaux, si la neige lourde (printemps). A ce stade, les groupes plutôt entremêlés avant de former nos équipes originales sur la deuxième fois hauts plateaux. Et toujours plus haut vers le haut à partir de la neige à plateaux PLATEAUX, avec une croûte de glace sur la surface. Jamais bon pour les jambes fatiguées sur le chemin vers le bas, surtout avec ma mauvaise technique. Pascal se libéra en avant et a agi comme pionnier à l'avant-dernier hauts plateaux, avec Marie Do dans la poursuite. Tout en regardant les derniers 2kms au Col François et ~ 200m de dénivelée plus loin, je certainement remettre en question si mes jambes voulaient beaucoup plus. Malgré avoir passé 4 jours plus tôt dans la semaine Ski de randonnée de refuge en refuge à la frontière autrichienne / italienne près de Vent. Mon seul point, comme l'a souligné Pascal était une excuse d'utiliser l'étape « vieille école » dans les liaisons, ce qui, certes, double le poids du ski. J'ai appris quelque chose. 

Enfin, le col a été atteint, avec un heureux « pour moi c'est la fin » de moi-même. Skins off et des bottes en mode ski pour la descente ... Déjeuner. Il est peu probable qu'il y aurait pu être un meilleur endroit aujourd'hui pour un sandwich avec une belle vue. Je témoigne le plus grand sandwich que j'ai jamais vu, comme mis en évidence par Emma, ​​mais je pense qu'il était justifié. Puis la vraie descente, d'une part vers le bas pour rejoindre les autres à leur place de déjeuner et le principal plateaux, puis en tant que plus grand groupe vers le bas sur la route. Lourd va sur la neige de printemp, mais l'angle de la pente était excellent pour un voyage rapide retour à la route couverte semi-neige et sur le parking et une bière dans la station de télécabine de Celliers. 

Une journée très agréable, et l'équipe CAF était très accueillante, même à un homme anglais qui est le vocabulaire français actuel ne couvre pas beaucoup au-delà de commander une bière dans le bar! 12,5 km de longueur avec un gain de hauteur totale de 1137m jusqu'au Col François, à 2495m, et une vue imprenable retour aux stations des Trois Vallées. Un fait peu plus, notre équipe était 5h45 entre le départ de la voiture et revenir, mais juste 2h55 en mouvement. Un rapport de bon Avec du Temps pour le déjeuner !!!

CLUB ALPIN FRANCAIS FAVERGES
FOYER MUNICIPAL
LA SOIERIE
141 ROUTE D ALBERTVILLE
74210  FAVERGES-SEYTHENEX
Contactez-nous
Tél. 04 50 32 54 05
Permanences :
Vendredi 20h - 21h30
Agenda