Carnet de route

A la Roche Parstire, n'oublie pas de sourire

Le 29/12/2018 par Bollard Sylvie

Pour une première, tout était parfait, ou presque ! Mes coéquipiers tout d'abord : Marie-Laure, Marie-Do, Guillaume et Alain. Tous de bonne humeur et prêts à en découdre quelle que soit la qualité de la neige. Une fois sortis du brouillard, à Arêches, les jolis virages de la montée vers le col des Prés, insinuent cependant un doute dans ces esprits guillerets : "mais elle est où la neige ?". Patience... On se gare un peu plus haut que d'habitude et on... ne chausse pas ! eh non ! Il va falloir porter un peu. Ouf, les mines sont toujours réjouies ! Cinq minutes de marche plus tard, on chausse et on attaque la montée sur une neige dure, mais dont le "grip" est parfait. Première petite pause après le col des Prés, au soleil, pour enlever une couche. Les sourires sont plus que jamais scotchés aux visages. On est mieux là qu'en bas dans la grisaille.

Après deux heures de montée tranquille, on arrive au sommet de cette Roche Parstire si bizarrement nommée (si quelqu'un sait ce que ça veut dire, je suis preneuse). En enchaînant les conversions sur l'épaule sommitale, les cerveaux ont enregistré une information capitale : la descente ne sera pas trop mauvaise. Elle pourrait même être bonne. Si, si, car ici, au soleil, la croûte a laissé place à une petite moquette à poil ras sur fond dur. Petite moquette qui tient toutes ses promesses. Marie-Do et moi en remettons une petite couche, juste pour vérifier que la deuxième descente serait encore bonne. Elle le fut. Pendant ce temps, Alain fait bosser Marie-Laure et Guillaume. Séance recherche de victime en avalanche. La présidente et sa coéquipière arrivent au bon moment (quand les recherches sont terminées, donc). Et tout le monde poursuit la descente vers la voiture. Guillaume découvre les joies du ski de rando dans une neige un peu croûtée. Final d'antologie dans le "canyon" où là, il s'agit de slalomer entre les cailloux qui pointent, les plaques d'herbe, la neige croûtée ou gelée. Mais ça passe. Une petite appréhension demeure pour la rédactrice de ce compte-rendu qui encadre pour la première fois une rando au Caf de Faverges. Les sourires seront-ils toujours là malgré tout ? Oui, ils le sont ! Ben moi, vous savez quoi ? Rien que pour ça, je recommencerais bien...

 







CLUB ALPIN FRANCAIS FAVERGES
FOYER MUNICIPAL
LA SOIERIE
141 ROUTE D ALBERTVILLE
74210  FAVERGES-SEYTHENEX
Contactez-nous
Tél. 04 50 32 54 05
Permanences :
Vendredi 20h - 21h30
Agenda