Carnet de route

Chalet de l'Armène

Le 27/10/2018 par Vandorpe Guy

Ce jeudi 25 octobre, 25 cafistes étaient au départ pour une journée dans les Bauges. Suite aux travaux à Saint Jorioz, après le petit détour par la route panoramique du Cruet pour découvrir le lac au réveil, la colonne se retrouva au parking du Couvent peu après le village d'Ecole. Deux dénivelés étant prévus, deux groupes se formèrent : l'un de 14 randonneurs avec pour objectif le Mont d'Armenaz (2158 m), l'autre de 11 randonneurs avec pour objectif le chalet d'Armène (1720 m).

Laissant s'éloigner les plus costauds, notre groupe au pas de sénateur, rejoignit la chapelle de Notre-Dame-de-Bellevaux : petite visite avant d'entamer la montée. En ce matin d'automne, il fait bien frais 4°C, mais pas de brumes et le soleil éclaire déjà les hauteurs environnantes. Un peu plus haut, nouvel arrêt auprès des ruines d'un ancien village entièrement disparu dont l'histoire nous est racontée par un enregistrement et des panneaux. La vie était bien rude pour ces montagnards ! Après avoir croisé les dernières génisses en pâture, nous empruntons le sentier qui s'élève plus raide dans un vallon boisé et resserré. L'humidité restante sur la rocaille et la terre grasse rend celui-ci glissant. Progressivement arbres et arbustes s'estompent, le chemin rocailleux s'assèche et les pentes du Mont Pécloz se découvrent. Cela nous réserve une belle surprise : de nombreux chamois gambadent au soleil, ça et là sur les versants herbeux face à nous. Mais il n'y a pas que les chamois! Nous apercevons sur le petit sentier qui monte au col entre le Pécloz et l'Armenaz, nos 14 collègues qui ne gambadent pas mais progressent courageusement au pas du montagnard.

Notre but est finalement atteint, quelques uns parmi nous prolongent jusqu'au col pour découvrir la combe de Savoie et le massif du Mont Blanc. Sous un chaud soleil d'automne, vient le moment du casse-croûte. La-haut, sur l'arête nous distinguons le second groupe qui, au vu du va et vient, doit partager les gâteries d'après repas !

Mais le moment est venu de prendre le chemin du retour. Le soleil aura-t-il un peu asséché terre et caillasse ? La prudence sera de mise pour éviter une glissade. Ce qui fut fait et tous rejoignirent sans incidents les voitures. Peu après, rassemblés devant le verre de l'amitié, nous échangeons nos impressions sur la réussite de cette belle journée au milieu de paysages où la nature avait revêtu ses plus belles couleurs automnales.

CLUB ALPIN FRANCAIS FAVERGES
FOYER MUNICIPAL
LA SOIERIE
141 ROUTE D ALBERTVILLE
74210  FAVERGES-SEYTHENEX
Contactez-nous
Tél. 04 50 32 54 05
Permanences :
Vendredi 20h - 21h30
Agenda